« Toutes ces acquisitions sont la chair de ma chair. »

© Guillaume Liffran

Philippe Delaunay, docteur en chirurgie dentaire à Paris, accueille en consultation au cours de sa première année d’exercice, en 1964, un artiste lui proposant un échange '' œuvre-soins ''.

L’aventure de l’art commença ainsi.

 

À côté du contentement que procure le contact avec les artistes et leurs œuvres, pour le collectionneur s'ajoute le choix qu'il fait. Avec ce geste il prend une décision et se glisse dans une action possible ; il fait de l'inconnu aveugle, une puissance d'inconnu, et non pas une connaissance. 

Philippe Delaunay fait cette démarche librement, sans idée de spéculation, non influencé par les dictats du sérail, ou des modes, juste avec le besoin du renouveau pour faire naître des sensibilités (les goûts changent et les découvertes font que l'on change soi-même).

 

Il aide alors les artistes autour de lui en présentant leurs travaux pour les faire connaître, dans son lieu privé, dans des galeries, dans des musées, c'est son engagement - le plaisir de leur faire plaisir- pour tenter d'ouvrir un espace et sortir du milieu qui enferme.

 

Il crée l’association '' À vol d’oiseau du cercle '' en 1984 qui a pour but d’aider et de soutenir les créateurs d’aujourd’hui.

 

Sa prochaine ambition pour ses artistes…un lieu public pour accueillir l’ensemble de ses œuvres afin de partager son message de vivre avec son temps, c’est aider financièrement l’artiste, c’est le faire connaître et c’est entrer dans l’aventure de l’art.

'' Ainsi l'art est un réel miroir d'émotions ou plutôt un formidable foisonnement de sensations qui conduit vers des plaisirs utopiques, fantastiques, ludiques, au-dessus d'un monde souvent déséquilibré, médiocre, mensonger, ayant perdu ses valeurs essentielles.

L'art est sauveur. ''

BESOIN

C'est un jeu : vivre l'aventure de l'art en ''papillonnant'' d'une œuvre à l'autre...

Je joue depuis plus de trente ans et je me nourris le regard par la créativité qui m'attire.

                   

 DÉSIR

Je reconnais que ma démarche est très éclectique mais je suis libre dans mes choix. Je ne spécule pas.

J'ai le plaisir de vivre au quotidien auprès de mes nouvelles acquisitions .

J'en parle et les montre autour de moi.

PASSION

Les artistes qui m'entourent sont dans mon actualité et je les apprécie. 

Tout en restant ouvert à d'autres rencontres, cette aventure du jour me permet de rester debout.

                                          

                                          

 

avec ma première œuvre de Jean-Louis Lassalle

en 1964, en échange de soins dentaires...

Plus de 1000 œuvres sont répertoriées aujourd'hui.                                                                                  

 ET L'AVENTURE COMMENÇA...

                                          

« Aller dans le sens du vivant, là s'installe le besoin du futur.

Toucher l'œuvre dans son énergie, trace du geste et oubli de la raison.

Hier, c'est l'histoire. Aujourd'hui, c'est notre vie présente ».

Philippe DELAUNAY

@Roselyne Delacour